Une rentrée confinée… à l’adaptation.

Septembre 2020 : une morosité diffuse, sournoise, dans une légère brise de renouveau et de progrès. Restructuration et adaptation sont en cours partout. Laissons de côté les réflexes reptiliens (de peur évidemment) d’un jeune employé, en charge de la visite des locaux de son entreprise, qui menace de mettre le client dehors s’il ne remonte pas le masque au-dessus du nez ! C’était une visite d’entreprise avec mes ados. La gouvernance par la terreur marche bien. Les politiques publiques sont au service du privé comme l’est un forain sur un stand de loterie. Souvent le lot ne vaut rien et votre contribution contribue à entretenir le forain. Passons ! Le confinement aura eu cela de positif qu’il nous oblige à un retour sur soi, un recentrage sur de vraies valeurs comme celle du travail par exemple. Encore faut-il en avoir… du travail. S’il ne vient pas à vous, il faut donc le créer ! Activant un réseau réduit mais réel, usant de mon entregent pour décrocher le téléphone, j’ai repris du service sur d’autres matières que celle qu’un retour de l’étranger m’avait attribuée d’office. Une fois de retour en France, quatre ans en Indonésie font de vous un prof d’anglais. Bref, nécessité fait loi. Quelques sessions plus tard, le confinement m’aura fait réaliser la chance de travailler avec des professionnels dévoués à leur métier, capables de passer du temps pour me montrer l’usage d’une plateforme, le paramétrage d’un test automatique, la programmation d’un renvoi de documents…etc. Et c’est précisément de cela que je souhaite vous entretenir.

Never stop learning adult education
Adult education, never stop learning!

Les outils modernes nous permettent de faire des miracles et votre cerveau ne saurait se contenter de ce que vous connaissez ! Si la formation initiale était une voie royale pour peu qu’on atteignait un niveau d’ingénieur, il y a quelques décennies, la voie est aujourd’hui multiple et surtout manuelle, axée sur la formation continue. Les métiers dévalorisés hier (boucher, poissonnier, carrossier, mécanicien…) sont parmi les plus rémunérateurs notamment dans les commerces et la grande distribution (un gestionnaire de boucherie chez Super U perçoit deux à trois fois la rémunération d’un prof). Qu’à cela ne tienne, les professionnels intellectuels ne le sont qu’à hauteur de leur emploi et si le métier de formateur est étiqueté ainsi, il est actuellement en pleine refonte, en pleine évolution, puisqu’il s’agit de maîtriser le progrès technique et notamment la formation à distance. Si votre cerveau est capable de concrétiser de l’abstrait, vous êtes donc capable de vous adapter et de vous former.

Don't quit N'abandonne pas!
Ne jamais abandonner toujours retenter!

Remettez vos savoirs en question, même si votre génération n’est pas celle d’internet, votre cerveau est capable d’abstraction donc d’adaptation. La formation est partout tout le temps et vous ignorez les capacités de votre cerveau à mémoriser. Le cerveau est un muscle susceptible d’éprouver des courbatures. Il n’y a que la ténacité et le temps pour en venir à bout. Plus vous repoussez l’échéance, plus il y aura de courbatures. J’ai appris l’Indonésien passé 40 ans, et vous ? Que faisiez-vous ou que ferez-vous à cet âge ?

Plutôt qu'abandonner, Oser!
Osez osez n’abandonnez jamais!

https://biographe-online.com vous souhaite une belle rentrée!